Consignes de sécurité — partie 3 : préparatifs pour que les travailleurs mobiles affrontent les rigueurs de l’hiver en toute sécurité

Ce blogue est la troisième partie d’une série en trois parties, pour lire nos deux premiers blogues, suivez les liens ci-dessous:

Consignes de sécurité – partie 1: vaincre la chaleur : des conseils pour garder vos équipes mobiles en sécurité

Consignes de sécurité – partie 2: la gestion des techniciens mobiles et des télétravailleurs

Tout au long de cette série, nous avons examiné diverses préoccupations des techniciens mobiles et des travailleurs en régions éloignées. Que cela nous convienne ou non, nous devons maintenant admettre que l’hiver à nos portes nous apportera aussi son lot de défis particuliers. Dans ce blogue, nous aborderons trois principaux aspects liés à la sécurité par temps froid ainsi que des préparatifs pour chacun afin d’aider les travailleurs à faire face aux menaces de cette saison.

1) Dangers

Les risques de glissades et de chutes sont une préoccupation réelle pour tout le monde en hiver, en particulier pour les employés qui travaillent constamment à l’extérieur. Voici des mesures pour atténuer ces risques :

  • Marchez correctement – faites de petits pas lentement (marcher comme un pingouin) et évitez de transporter des objets lourds quand c’est possible.
  • Pelletez la neige et gardez du sel ou du sable dans les véhicules pour l’épandre sur la glace. Revoyez la bonne manière de pelleter et expliquez les dangers associés au fait de ne pas le faire correctement.
    • Indiquez les endroits impossibles à nettoyer ou particulièrement dangereux.
    • Insistez sur le fait que les travailleurs doivent pelleter à un rythme constant, car la transpiration à la suite d’un effort considérable peut mouiller les vêtements et provoquer des frissons.
    • Poussez la neige au lieu de la soulever.

Les accidents de la route sont toujours plus fréquents en hiver, et toute personne qui conduit ou travaille sur une route ou près d’une route doit faire preuve d’une plus grande prudence.

  • Révisez les pratiques de sécurité routière pour la conduite hivernale.
    • Planifiez une formation de conduite pendant les mois moins froids ou dans un environnement plus contrôlé tel qu’un stationnement.
  • Assurez-vous que vos employés savent comment utiliser tout l’équipement hivernal de votre flotte de véhicules.
    • Certains employés peuvent être gênés de demander de l’aide. Un tutoriel sur la procédure à suivre dans certaines conditions, une liste de vérification, etc. peuvent s’avérer très utiles.
  • Passez en revue les instructions en cas d’accident, par exemple : qui appeler, quels formulaires remplir et quelles sont les exigences à respecter aux fins d’une réclamation.

Il faut également noter que le temps froid a aussi des répercussions sur le matériel et les travailleurs sur le terrain.

  • Tenez les travailleurs mobiles informés des conditions météorologiques en temps réel et demandez-leur de communiquer avec vous régulièrement.
  • Veillez à ce que la maintenance des véhicules et de l’équipement soit plus fréquente, en particulier avant les avertissements de temps violent.
    • Exigez que le réservoir d’essence soit toujours au moins à moitié plein lorsque cela est possible.
  • Planifiez des pauses fréquentes pour que les travailleurs puissent se nourrir, s’hydrater, se reposer et se réchauffer.
    • Privilégiez le travail en équipe, ce qui est toujours la meilleure solution.
  • Ayez un plan de sauvetage si un employé est immobilisé; fournissez des trousses de survie dans les véhicules de la flotte et dans les lieux de travail éloignés.
    • Incluez des articles tels que des fusées éclairantes de secours, des couvertures, des vêtements de rechange, de l’eau et des collations.
  • Intégrez des solutions technologiques et/ou des outils sur mesures qui peuvent assurer la sécurité de vos travailleurs, tels que des boutons d’alerte de panique, des minuteries pour travailleurs isolés et des captures des données GPS.

2) Équipement

Un équipement et des vêtements adaptés sont absolument essentiels. Ils doivent être vérifiés régulièrement par les superviseurs pour s’assurer qu’ils sont utilisés et toujours efficaces.

  • La superposition idéale des vêtements comprend une couche respirante, une couche isolante légère, une couche plus lourde et une couche extérieure imperméable au vent et à l’eau.
    • Évitez le coton et le duvet.
  • Des lunettes de protection peuvent aussi être nécessaires pour éviter des lésions oculaires causées par le froid.
  • Les orteils, les doigts, les oreilles et le nez sont les parties du corps les plus susceptibles aux engelures.
    • La protection des extrémités doit être une priorité. Pensez aux tuques, gants, mitaines, doublures de gants, chaussettes, chaussettes de rechange, guêtres, cagoules, etc.
  • Fournissez du matériel de haute visibilité, des fusées éclairantes, des cônes de signalisation et tout autre équipement susceptible de protéger vos employés s’ils doivent s’arrêter et quitter leur véhicule.
  • Des bottes spécialement conçues pour le froid extrême et des semelles antidérapantes sont également vitales.

3) Santé

En plus des mesures de sécurité liées aux activités éreintantes telles que le pelletage de la neige, il ne faut pas oublier les pauses fréquentes et une prudence accrue tout au long de l’hiver, en particulier durant les vagues de froid intense.

  • Insistez sur l’importance des examens médicaux périodiques.
  • Veillez à ce que les employés se souviennent de bouger, de s’hydrater et de bien s’alimenter lorsqu’ils travaillent à l’extérieur.
  • Renforcez l’idée que les blessures dues au froid peuvent survenir à partir de 16 °C (60 °F).
  • Étudiez la possibilité d’afficher les signes et symptômes d’engelure et d’hypothermie dans tous les véhicules de la flotte.
    • Engelures
      • Au début, peau froide et sensation de fourmillement
      • Engourdissements
      • Peau rouge, blanche, blanc violacée ou jaune grisâtre
      • Peau dure ou d’apparence cireuse
      • Maladresse due à la raideur des articulations et des muscles
      • Cloques après s’être réchauffé, dans les cas graves
  • Hypothermie
    • Troubles de l’élocution ou marmonnement
    • Respiration lente ou superficielle
    • Pouls faible
    • Maladresse ou manque de coordination
    • Somnolence ou très peu d’énergie
    • Confusion ou perte de mémoire
    • Perte de conscience

Priorité à la sécurité

Il ne faut pas négliger la formation et les protocoles sur la sécurité par temps froid et extrême pour que vos travailleurs mobiles soient protégés convenablement. Commencez vos préparatifs hivernaux suffisamment tôt et misez sur la participation de vos travailleurs pour assurer leur sécurité lorsque la température baisse.

Votre solution FSM est-elle configurée pour soutenir vos mesures de sécurité en hiver? Communiquez avec nos experts pour obtenir de l’aide ou des conseils plus approfondis sur les services mobiles.

 

Menu